Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Peut-on chanter en espéranto ?


"L’espéranto a-t-il une poésie ?" "L’espéranto se prête-t-il à l’expression des sentiments ?"... Ce sont là des questions parfois posées par un public curieux de découvrir une langue dont il est rarement question dans les médias. Internet compense et corrige en partie les insuffisances de l’information, entre autres par des recherches avec le mot clé "esperanto" sans accent. Le chant le plus célèbre est certes "La Espero", poème de Zamenhof qui est devenu l’hymne de l’espéranto et dont la musique retenue fut celle composée par le baron Félicien Menu-de-Ménil, né à Boulogne-sur-Mer. Depuis la parution du premier manuel d’espéranto (Varsovie, 1887) jusqu’à 1911, environ 300 publications diverses de chansons avaient déjà vu le jour. Le premier recueil international de chants de W. de Fries parut en seconde édition en 1913.

Aujourd’hui, le nombre de chanteurs, de groupes, et aussi de chorales (notamment en Ariège et dans les Côtes d’Armor) qui ont choisi cette langue en plus de la leur, de l’anglais ou d’une autre, ou comme seule langue pour la chanson, est en nette augmentation.

L’association Eurokka (31450 Donneville) a une importante activité dans la musique ainsi que dans l’édition de cassettes et de CD en espéranto. Elle en a produit une collection de dix à l’occasion de l’année 2000. Elle a participé cette même année à l’organisation d’un festival culturel et artistique en espéranto à Toulouse. De tels événements sont de plus en plus fréquents. Au chapitre des records se trouve Jean-Marc Leclercq (Toulouse) qui chante en 22 langues dont l’espéranto.

Morice Benin en espéranto

Les éditions musicales Vinilkosmo annoncent le lancement d’une campagne de souscription en vue produire un CD présentant, en espéranto, par la voix de Morice Benin, un éventail de poésie anationale sous le titre "La landoj ekzistas ne" (12 chansons). Morice Bénin est plus que sympathisant de l’espéranto. Il voit en lui "la langue de ceux qui espèrent en une citoyenneté planétaire" : "L’espéranto... ? Une passerelle entre des hommes de cultures si différentes à travers le monde... si minoritaires, mais si utopiquement fraternels ! Pour l’heure, je le "balbutie" maladroitement..., mais cette langue "apatride" m’attire depuis fort longtemps..." Engagé contre l’injustice, Morice Benin appelle à la fraternité et sait aussi interpréter l’amour avec tendresse. Ce qu’il chante ne peut laisser indifférent. Avec une bonne vingtaine de CD jusqu’à ce jour, quelques livres, plusieurs prix, il a un large public auquel il saura vraisemblablement transmettre, en plus, sa sympathie pour l’espéranto.

Lors d’une rencontre à Strasbourg, il a précisé son avis sur cette langue : "L’espéranto n’est au service d’aucun nationalisme, d’aucun négoce, d’aucune technocratie, d’aucun dessein politiquement et réalistement correct. C’est cette indépendance-là qui m’attire depuis si longtemps : l’effort initial qu’exige son apprentissage est commun pour tous ceux qui désirent s’y plonger ; sorte de "démocratie originelle" où aucun pouvoir n’est en jeu ! "

Ceux qui adhèrent à une association dont la devise est : "Les membres de SAT doivent s’habituer à ressentir, penser et agir de manière anationale" ne peuvent rester insensible à de tels propos. Ce CD sera distribué dans tous les magasins importants par "Mosaic Music Distribution". Même chose pour celui dans lequel Jacques Yvart interprète superbement Georges Brassens en espéranto et qui en est à sa quatrième édition. Formulaire de souscription pour le CD de Morice Benin auprès de : "Esperanto-Muzik-Prod", FR-31450 Donneville, France

Courriel : vinilkosmo@esperanto.org

Site : http://www.vinilkosmo.com

A signaler que la chanteuse américaine Alberta Casey interprète 30 chansons en espéranto sur un CD intitulé "Let There be Peace On Earth" : Alberta Casey, P.O. BOx 303, Warner Springs, CA-92096, États-Unis. Courriel : berta@inreach.com







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs