Accueil | Contacts SAT-Amikaro chez wikipedia SAT-Amikaro chez Ipernity SAT-Amikaro chez Facebook SAT-Amikaro chez Facebook fil rss

  fr |

Quinzième rencontre


DEK-KVINA RENKONTO
Quinzième rencontre

1. Kioma horo nun estas ?
Quelle heure (la quantième heure : kiom-a) est-il maintenant ?

2. Sidas gasto minuton, sed vidas la tuton.
II est assis, l’hôte, une minute, mais (il) voit (le) tout.

3. La "tuj" de sinjoroj estas multe da horoj.
Le "tout de suite" des (grands) messieurs c’est beaucoup d’heures (les grands ne sont jamais pressés — de vous rembourser, de vous aider, etc.)

4. Sankta Mateo (20, 1) rakontas : La regno de la Ĉielo similas al domomastro, kiu eliris frumatene, por dungi laboristojn al sia vitejo.
[règ-no... vitèyo]
Saint Matthieu (20, 1) raconte : le royaume (règne) des Cieux (du Ciel) ressemble au propriétaire (maître de maison) qui sortit tôt le matin pour embaucher des travailleurs à sa vigne.

5. Li poste eliris ĉirkaŭ la dek-unua horo kaj trovis aliajn.
Il sortit ensuite vers onze heures (la onzième heure) et (en) trouva d’autres.

6. Li diris al ili : Ankaŭ vi, iru en la vinberejon.
Il leur dit : Vous aussi, allez dans la vigne.

7. Kiam venis la vespero, la sinjoro de la vinberejo diris al sia administranto : Alvoku la laboristojn kaj donu al ili la salajron ; komencu ĉe la lastaj.
Quand vint le soir, le maître de la vigne dit à son régisseur (ou intendant) : Appelle les travailleurs et donne-leur le salaire ; commence par les derniers.

8. Ili ricevis po unu denaro, tio estas la salajro de tuta labortago.
Ils reçurent chacun un denier, c’est à dire le salaire d’un jour de travail entier.

9. La aliaj murmuris : "Tiuj lastaj laboris nur unu horon !"
Les autres grommelèrent : "Ces derniers ont travaillé seulement une heure !"

10. Sed la domomastro respondis al unu el ili : "Amiko, mi ne faras al vi maljustaĵon ; ĉu vi ne kontraktis kun mi por unu denaro ? Prenu do la vian kaj foriru".
Mais le maître de maison répondit à l’un d’ (entre) eux : "Ami, je ne te fais pas d’injustice ; n’as-tu pas passé contrat (contracté) avec moi pour un denier ? Prends donc le tien et va-t’en.

11. Mi faras per la mia tion, kion mi volas. Ĉu mi ne rajtas esti bona ?
Je fais avec le mien (mon denier) ce que je veux. N’ai-je pas le droit d’être bon (généreux) ?

12. Tiel la lastaj estos unuaj, kaj la unuaj estos lastaj.
Ainsi les derniers seront les premiers, et les premiers seront les derniers.

13. Oni interpretis, ke Dio superas la homan juston kaj rajtas rekompenci eĉ senmeritulojn.
On a interprété (cela), (en disant) que Dieu est au dessus de (surpasse) ce que l’homme considère comme juste (le "juste humain") et a le droit de récompenser même des gens sans mérite.

14. Sed en la tiama epoko de religia ekspansio, tio signifis, ke la novaj adeptoj estas egalaj kun la malnovaj.
Mais en cette époque d’expansion religieuse, cela signifiait que les nouveaux adeptes étaient égaux aux anciens (ce qui nous rend l’affaire un peu plus compréhensible).

REMARQUES

1. Kioma horo estas ? Quelle heure est-il ? "Vieille locution" dit plaisamment Edgar Poe en exergue de sa nouvelle Le Diable dans le beffroi... À cette façon traditionnelle (un peu complexe, on peut dire plus simplement : Kiu horo estas ?) il faut répondre comme les horloges numériques : 17 : 43 : Estas la dek-sepa (horo) kaj kvardek tri (minutoj). Oublier les quarts kvaronoj, demies duonoj, les moins dix (dek antaŭ la...) les "du matin" ou "du soir" et surtout la manière germanique, très logique, mais trompeuse : à 00 : 30 il est "la demie de la première", à 09 : 30 la "demie de la dixième"... comme nous disions dans les années dix-neuf cent et quelques que nous étions au vingtième siècle.

2. Gasto hôte, celui qui séjourne.
Deux compléments à l’accusatif (marque -n) : le premier, de temps minuton, le suivant, COD, tuton.
Sidi être assis.

3. Sinjoro monsieur ; ici personnage important.

4. Mateo, Marko, Luko, Johano... Pourquoi donner un équivalent espéranto des prénoms (et même des noms ?)
- a) Cet évangile est celui de Matthieu, Matthew, Mattèo, Matthäus… selon les langues ; quel nom choisir au détriment des autres ? L’espéranto a donc comme toute langue sa transcription des noms propres, qu’on dit alors assimilés, asimilitaj ;
- b) Il faut un référent pour comprendre de quel prénom il s’agit ; Django, Giovanni, Hans, Ivan, Jean, John, Joan, Juan... signifient tous la même chose : Johano ;
- c) Idem pour les noms géographiques : London, Londres, Londra, Londyn... c’est Londono en espéranto ;
- d) Il faut pouvoir fabriquer des dérivés : luthérien, calviniste, marxiste... Lutherano, Kalvinano, Marksisto…
- e) Les noms provenant d’autres alphabets (grec, russe, arabe, chinois...) nécessitent une inévitable transcription : Homero, Tolstoj(o), Alah(o), Pekino...
- f) Rien n’empêche de conserver son prénom en langue natale, au prix parfois de quiproquos : un Américain pourra prendre Jean pour une femme, ce prénom étant féminin en anglais.
- g) Lorsque nom propre et prononciation diffèrent trop, on conserve l’orthographe de la langue d’origine et l’on indique entre crochets sa prononciation selon la phonétique espéranto : La Chaux-de-Fonds [laŝodfo’] sinon on risque d’entendre p. ex. [La Tchaoucs-dé-Fondès] !
Domomastro, domo-mastro : le mot le plus important est le dernier dans les mots composés espéranto, comme dans le français autoroute, qui est essentiellement une route.
Frumatene, fru-maten-e = en frua mateno : l’espéranto utilise beaucoup les mots composés et les adverbes, et bien entendu les deux à la fois.

5. Eliris : iri aller ; el hors de ; eliri sortir.
Ĉirkaŭ : dans l’espace : autour de, dans le temps : aux environs de.
La dek-unua : comme le jour et la date, l’heure s’indique par un numéral ordinal PRÉCÉDÉ D’UNE PRÉPOSITION OU MIS À L’ACCUSATIF. Règle générale : tout complément est marqué, soit par un N final soit par une préposition : jeudi cinq février à dix heures DUM ĵaŭdo EN la kvina de Februaro JE (ou ĈE) la deka horo ou bien ĵaŭdoN la kvinaN de februaro la dekaN horoN. Plus rapide la deuxième formule est plus usitée.
En ici ne se traduit pas.

6. Ankaŭ vi : l’adverbe porte sur le mot qui le suit immédiatement ; ankaŭ vi *aussi vous, *également vous.
Vino vin, bero baie, vinbero raisin ; -ej suffixe indiquant le LIEU ; vinberejo vigne. Vinbero est le terme classique pour raisin et vinberejo pour vigne ; mais le nom technique de la plante est vito et le champ planté est vitejo. Vito et ses dérivés remplacent peu à peu vinbero.
VinberejoN : le -n (l’accusatif) de destination est nécessaire ici, car iri seul n’indique pas comme en français le but (aller dans la vigne veut dire en français s’y rendre ; mais l’espéranto iri signifie seulement y faire les cent pas, y marcher de long en large, s’y déplacer dedans, y aller et venir. Iri et aller sont de faux amis !

7. Sinjoro : même remarque qu’en 3.
Sia (Renc. 8) renvoie au sujet de la dernière action exprimée (diris) : dit à son propre régisseur...
Voku appelle ; al-voku "appelle vers", rassemble (les travailleurs) : un verbe composé avec une préposition prend un sens plus général et PLUS ABSTRAIT que le verbe d’origine.
Labori travailler ; labor-ist (Renc. 7).
Ĉe ici au niveau de ; per au moyen de ne conviendrait pas.

8. Po tant chacun, à chacun à raison de tant... (Renc. 13).
Tio estas cela est = c’est à dire.

9. Murmuri murmurer, parler à voix basse, et aussi grommeler, protester contre... (Renc. 4, exercice).
Nur unu horoN, ou nur DUM unu horo, ou nur unuhorE : trois manières de faire un complément (Renc. précédente) : accusatif (-n), préposition ou forme adverbiale.

10. El hors de ; ici d’entre, parmi.
Mal-just-aĵo chose injuste (aĵo Renc. 7).
Foriru, for-iru va au loin, va-t’en.

11. Avec le mien : au moyen du mien donc per.
Comme en russe, en allemand (où cela se perd aujourd’hui) les propositions principales doivent être bien séparées des subordonnées par des virgules ici après tion). C’est utile pour ne pas se tromper dans l’emploi de si, sia, qui ne fonctionnent qu’avec le verbe le plus proche, c’est à dire à l’intérieur d’une proposition bien délimitée.
Rajti avoir le droit de... Rajto le bon droit.

12. La lastaj... Dans cette phrase, tantôt il y a la, tantôt il n’y a pas la : avec les pronoms possessifs l’article n’est pas obligatoire si le sens reste clair (Renc. 9).

13. Super au dessus de ; superi être au dessus de.
Bela beau, belo le beau ; bona bon, bono "le bon", ce qui est bon. Justa juste, équitable, justo ce qui est équitable.
Sen-merit-ulo (ul Renc. 8) individu sans mérite.

14. La tiama epoko (tiam-a) l’époque d’alors.
Deux remarques importantes :
- 1° La virgule avant la subordonnée commençant par ke est nécessaire (note 11)
- 2° …signifis, ke ESTAS… signifiait… que… SONT… :
PAS DE CONCORDANCE DES TEMPS en espéranto ! Le temps dans la subordonnée est indépendant de celui de la principale ; pour s’en souvenir, remplacer que par deux points : ceci signifiait que les nouveaux adeptes étaient…
- > ceci signifiait : les nouveaux adeptes SONT…

PRATIQUE

1. Horloĝo havas ciferojn sur ciferplato (cifer-plato : plateau à chiffres) kaj tri montrilojn (il Renc. 7), unu por la horoj, unu por la minutoj kaj unu por la sekundoj.
2. Horloĝo estas ĉio, kio indikas la horon ; ekzistas poŝhorloĝoj (poŝ-horloĝoj), brakhorloĝoj (brako bras), murhorloĝoj (muro mur), kamenhorloĝoj (kameno cheminée) kaj tur-horloĝoj (turo = tour).
3. Oni nun vendas ciferajn brakhorloĝojn, kiuj havas fenestreton, en kiu aperas nur la ciferoj de la momentaj horo, minuto kaj sekundo.
4. Ĉu vi ŝatus koni la horojn laŭ la antikva Japana sistemo ?
5. Noktomezo estis la rata horo ; la dua horo, la bova.
6. La kvara, la tigra ; la sesa, la kunikla.
7. La oka estis la draka ; la deka la serpenta.
8. Tagmezo (tago-mezo) estis la ĉevala horo ; la dek-kvara la ŝafa.
9. La dek-sesa estis la simia horo, la dek-oka, la koka.
10. La dudeka estis la hunda kaj la dudek-dua la apra.
11. Tiuj vastaj horspacoj (hor-spacoj) sufiĉis ; oni ne bezonis minutojn kaj ĉiu arbotrunko (arbo-trunko) estis sunhorloĝo (sun-horloĝo).
12. Sunhorloĝoj estas gnomonoj ; gnomonistoj konstruas ilin en ĝardenoj aŭ sur domoj ; nun ekzistas apenaŭ deko en nia lando ; ili tre bone gajnas sian vivon.
13. Sed la sciencotempo havas aliajn skalojn ; ekzemple en aero ĉiu gasmolekulo (gas-molekulo) kolizias dek miliardojn da fojoj kun aliaj dum unu sola sekundo !
14. Kiu venas je la ĝusta horo, tiu estas akurata.
15. Estas preskaŭ la ŝafa horo ; ĉu en la pato estas ŝafaĵo ?

1. Une montre a des chiffres sur un cadran et trois aiguilles, une pour les heures, une pour les minutes, une pour les secondes.
2. Une horloge c’est tout ce qui indique l’heure ; il existe des montres de poche, des montres-bracelets, des pendules, des cartels et des horloges de tour (de clocher).
3. On vend maintenant des montres-bracelets à chiffres, qui ont une petite fenêtre, dans laquelle apparaissent seulement les chiffres de l’heure, de la minute et de la seconde de l’instant.
4. Désirez-vous connaître les heures selon l’antique système japonais ?
5. Minuit (mi-nuit) était l’heure du rat, deux heures (la deuxième heure) celle du bœuf.
6. Quatre heures (la quatrième) celle du tigre ; six heures, celle du lapin.
7. Huit heures était celle du dragon, dix heures celle du serpent.
8. Midi (mi-jour) était l’heure du cheval, quatorze heures celle du mouton.
9. Seize heures était l’heure du singe, dix-huit heures celle du coq.
10. Vingt heures était l’heure du chien et vingt-deux heures celle du sanglier.
11. Ces vastes plages (espaces) horaires suffisaient, on n’avait pas besoin de minutes et chaque tronc d’arbre était un cadran solaire.
12. Les cadrans solaires sont des gnomons ; les gnomonistes les construisent dans des jardins ou sur des maisons ; il (en) existe à peine une dizaine dans notre pays ; ils gagnent très bien leur vie.
13. Mais le temps de la science a d’autres échelles ; par exemple (forme adverbiale) dans l’air chaque molécule de gaz entre en collision dix milliard de fois avec d’autres en une seule seconde !
14. Qui vient à l’heure, celui-ci est ponctuel.
15. C’est presque l’heure du mouton ; y a-t-il du mouton dans la poêle ?

RÉSUMÉ DES REMARQUES

kioma (ou kiu) horo estas ?
Noms propres ;
Mots composés et formes adverbiales sont fréquents ;
Date indiquée par le numéral ordinal ;
Adverbe juste devant le mot qualifié ;
-ej = lieu ;
Composés verbaux avec préfixes = plus abstraits ;
Séparer les propositions par des virgules ;
Pas de concordance des temps.







Voir la liste des articles
de la même rubrique


 
SAT-Amikaro - 132-134, Boulevard Vincent-Auriol - 75013 Paris - 09.53.50.99.58
A propos de ce site | Espace rédacteurs