L’humour en espéranto

Publié le mardo 4a decembro 2001 par admin_sat , mis a jour le merkredo 27a marto 2013
Raymond Schwartz

Dans le vaste monde sans frontières de l’espéranto, le nom de Raymond Schwartz évoque l’humour et le sens du calembour.

Carte postale avec réclame pour La Verda Kato (v. 1925) [col. J. Piton]

Rédacteur de la revue "La pirato" (1932) et il fut l’auteur d’ouvrages humoristiques et de romans dont "Kiel akvo de l’rivero" (Comme l’eau de la rivière) est sans doute le plus "sérieux" et le plus émouvant. A Montmartre, il fonda le cabaret littéraire d’espéranto "La Verda Kato" (Le chat vert), qui devint "Tri Koboldoj" (Trois lutins) après la guerre de 1939-45. Ce directeur de banque contribua aussi à "Sennacieca Revuo" (La revue anationale, éditée par SAT) par des articles intitulés "Laŭ mia ... Ridpunkto" dans lesquels il donnait sa manière de voir (vid) l’actualité (vidpunkto = point de vue, manière de voir) et d’en rire (rid = rire) aussi bien sur la politique nationale qu’internationale, sans oublier jeux de mots et contrepèteries : "Nenio okazis, ĉar la opozicia ĉefo Miterand [= Mitterrand] atendis mardon por sia mesaĝo" ce pour quoi il s’excuse ainsi : "ce n’est pas moi le coupable de cette chose indécente, mais un hasard stupide qui a collaboré de façon anonyme."

Esperanto et jeu de mots dans l’œuvre de Raymond Schwartz

Schwartz a fait l’objet d’une thèse de doctorat de linguistique défendue en Sorbonne en 1985 par Marie-Thérèse Lloancy sous le titre "Les jeux de mots dans l’oeuvre de Raymond Schwartz".

C’est au pays de Raymond Schwartz, la Lorraine, à Vigy, que se tiendra, du 30 mars au 2 avril 2002, le prochain congrès de SAT-Amikaro. Ça ne devrait pas être triste, même si, plus sérieusement, il sera question de formes de développement durable, équitable et respectueux de l’environnement.

Précisions sur le congrès :
- http://membres.multimania.fr/espera...
- http://esperanto-thionville.webou.n...