Les associations face à la mondialisation

Publié le ĵaŭdo 11a januaro 2001 par admin_sat , mis a jour le vendredo 5a januaro 2007

La société paie aujourd’hui au prix fort des choix politiques dictés par des groupes de pression peu soucieux de l’aspect humain des choses, effectués durant les dernières décennies dans divers domaines : énergie, environnement, agriculture, transports, santé, consommation, enseignement, etc. La facture sera encore plus lourde pour les générations futures.

Le risque d’un choix linguistique aux conséquences économiques et politiques tout aussi désastreuses existe bel et bien. Des voix s’élèvent déjà contre l’occultation de ce dossier, contre l’absence de débat sur ce sujet et contre une politique du fait accompli qui prend les traits d’un jeu truqué.

Les associations ont de plus en plus intérêt à mieux connaître ce que font celles qui, tant dans l’Union européenne que dans le monde, ont les mêmes objectifs qu’elles. Or, la barrière des langues ne peut être abolie par une langue dominante qui crée une fracture linguistique et renforce les déséquilibres du fait qu’elle reste rudimentaire pour la majeure partie de ceux qui l’apprennent durant des années et à grands frais.

Par sa longue expérience des échanges internationaux et son action résolument tournée vers les relations et les échanges à visage humain sans frontières, l’association SAT-Amikaro démontre qu’une voie économique, efficace, équitable et éco-linguistique existe. Elle appelle toutes les organisations, et aussi les élus, à une réflexion approfondie sur les enjeux et les risques d’un choix en matière de communication linguistique en Europe comme dans le monde.

SAT-Amikaro, 67, avenue Gambetta, 75020 Paris
Tél. 01 47 97 87 05 Fax : 01 47 97 71 90
http://www.esperanto-sat.info
Bases de réflexion

Ouvrages essentiels pour comprendre

- Le défi des langues - Du gâchis au bon sens
L’Harmattan, Paris. Claude Piron, ancien traducteur de l’Onu et de l’OMS pour l’anglais, l’espagnol, le russe et le chinois.

- Al lingva demokratio / Towards linguistic democracy / Vers la démocratie linguistique
UEA, Rotterdam. Compte-rendu du premier Symposium des organisations internationales qui s’est tenu à Prague en 1996. Ouvrage trilingue espéranto-anglais-français.

- L’espéranto
Presses Universitaires de France, Paris. Coll. "Que sais-je ?" (n 1511). Pierre Janton, professeur agrégé d’anglais.

- Communication linguistique - A la recherche d’une dimension mondiale
SAT-Amikaro, Paris. Claude Piron.

A paraître : "L’homme qui a défié Babel", réédition de la biographie du Dr Zamenhof, le père de la langue internationale espéranto, écrit par René Centassi, ex-rédacteur en chef de l’AFP, et Henri Masson.

Sur le web
http://www.geocities.com/c_piron/(en anglais et français)
http://perso.infonie.fr/goelano/1-Esperanto/HenriMASSON.htm
http://www.esperanto-sat.info
http://www.esperanto.net (documentation en 41 langues)

Toujours d’actualité...
"Bien que la vie internationale devienne toujours plus intense, le monde officiel perpétue les vieilles et inadéquates méthodes de compréhension linguistique. Il est vrai que la technique moderne contribue à faciliter la tâche des interprètes professionnels lors des congrès, mais rien de plus. Leurs moyens techniques sont des jouets inadaptés par rapport à la tâche d’ampleur mondiale à accomplir, c’est-à-dire s’élever au-dessus des barrières entre les peuples, entre des millions d’hommes."
Franz JONAS
Président de la République d’Autriche de 1965 à 1974 après avoir été maire de Vienne.