Alerte au virus linguistique !

Publié le sabato 12a februaro 2005 par admin_sat , mis a jour le sabato 12a marto 2005

L’article du professeur Robert Phillipson "English to transform the students’ whole world" est maintenant installé sur le site de SAT-Amikaro en espéranto et en français (Merci à Yannick et Janine Dumoulin pour les traductions).

Accès direct :
- Espéranto - « La angla por transformi la studentaran tutan mondon ».
- Français - « L’anglais pour transformer l’univers des étudiants ».
- Anglais - ‘English to transform the students’ whole world’.

Chaque texte est aussi accessible directement depuis n’importe quelle version en claquant sur le code ISO de la langue indiqué en haute de page : "eo", "fr", "en".

Les versions papier en espéranto et en français paraissent dans le numéro de février de La SAGO. Merci d’indiquer la source, soit sur papier, soit sur le réseau. D’autres traductions seront bienvenues pour mise sur le site.

Il s’agit d’un document particulièrement important qui a pour but de lancer une réflexion et un débat en Europe et à travers le monde sur la politique linguistique, d’inciter
à la lecture d’ouvrages essentiels pour comprendre comment la dérive anglomaniaque a pu se produire (voir une bibliographie sommaire ci-contre ; l’indication d’autres titres sera bienvenue dans d’autres que ces trois langues
aussi) et d’estimer enfin combien a coûté, coûte, et coûtera encore, pas seulement financièrement, cette politique linguistique pour les peuples non-anglophones (94,4% de l’humanité).

En 1961, les gouvernements des États-Unis et de la Grande-Bretagne ont vu leur propre intérêt dans la modification de la perception du monde par la propagation de l’anglais.

L’anglais joue d’une certaine façon, comme cela se fait dans des ordinateurs à l’insu de leurs utilisateurs, et ce depuis déjà longtemps, le rôle d’un petit programme d’espionnage ou d’un virus caché dans le cerveau de ceux qui l’étudient.

L’auteur, Robert Phillipson, souhaite vivement que son ouvrage "Linguistic imperialism" paraisse aussi en français. Les propositions qui permettraient sa traduction et sa publication seraient bienvenues.