Conseil Général du PAS-DE-CALAIS : VOEU RELATIF AU DEVELOPPEMENT DE L’ETUDE DE L’ESPERANTO

Publié le lundo 19a septembro 2005 par admin_sat

Constatant la progression de la langue internationale espéranto sur le plan de la culture, de la littérature, des relations internationales et sa contribution à la promotion de la paix notamment dans le cadre des relations officielles entre l’Unesco et l’Association Mondiale de
l’Espéranto,

Considérant les recommandations faites lors du centenaire du 1° Congrès d’espéranto de Boulogne-sur-Mer du 29 mars 2005 à savoir :

- poursuivre et intensifier les actions dans le domaine des relations internationales entre les individus, entre les peuples et entre les Etats
ainsi que des relations dans les organisations internationales et transnationales,
- lutter contre le danger d’hégémonie et de discrimination favorisant une langue nationale, dans le but de protéger la diversité et l’égalité
des droits des langues et des cultures, dans le respect des droits et des devoirs des citoyens relatifs à la communication,
- poursuivre les efforts, en considération des difficultés rencontrées dans la situation linguistique actuelle de l’Union Européenne, en vue
de contribuer à une communication neutre et non discriminatoire lors de manifestations et au sein d’organisations multilingues,
- coopérer avec les organisations de défense des langues dans le but constant et fondamental de préserver la diversité et l’égalité des droits,
- utiliser l’espéranto pour faciliter et enrichir la connaissance du monde par les contacts personnels et le tourisme,
- utiliser l’espéranto pour faciliter et enrichir les relations entre les villes jumelées et leurs citoyens ainsi que les universités jumelées et
leurs étudiants,
- mettre à profit toutes les nouvelles technologies de l’information et de la communication en particulier Internet.

Les conseillers généraux soussignés approuvent ces objectifs et demandent aux pouvoirs publics d’aider au développement de la langue espéranto outil de rapprochement et de paix entre les individus et les peuples.

Frédéric CUVILLIER, Roland HUGUET Président, Claude ALLAN, Jean-Marie BARBIER, Jean-Pierre CORBISEZ, Jean-Jacques COTTEL, Jean-Louis COTTIGNY, Michel DAGBERT, Jean-Pierre DEFONTAINE, Alain DELANNOY, Guy DELCOURT, Jean-Pierre DEFLEURY, Charles DEPOORTER, Jean-Michel DESSAILLY, Dominique DUPILET, Laurent DUPORGE, Odette DURIEZ, Alain FAUQUET, Raymond GAQUERE, Thérèse GUILBERT, Martial HERBERT, Didier HIEL, Jean-Marie KRAJEWSKY, Marie-Paule LEDENT, Michel LEFAIT, Alain LEFEBVRE, Jean-Claude LEROY, Maurice LOUF, Daniel MACIEJASZ, Olivier MAJEWICZ, Alain MEQUIGNON, Pierre MOREAU, Alian OGUER, Julien OLIVIER, Serge PERON, Jean-Marie PICQUE, Hervé POHER, Claude PRUDHOMME, Fabien PRUVOT, Françoise ROSSIGNOL, André SEGARD, Michel VANCAILLE, Philippe VASSEUR, Jacque VILLEDARY, Alain WACHEUX et Jean Wallon, (membres du groupe socialiste et apparentés — 46 conseillers parmi les 75 du CG.62)